Rencontre avec Natalie David-Weill

QUAND?

Jeudi 22 novembre

A QUELLE HEURE?

De 12h00 à 13h00

OU?

A la librairie Parenthèses

C’est la rentrée dans cette famille parisienne sans histoires. Après un été boosté aux « cahiers de vacances », Félix, le petit dernier, entre en 6e dans un nouveau collège, et c’est tout l’équilibre familial qui peu à peu va se lézarder. Car Félix, pas rebelle pour un sou mais hermétique à tout progrès, est très mauvais élève. Cela insupporte Grégoire, le père, pour qui l’excellence scolaire est une évidence qui ne se discute pas. Cela plonge Charlotte, la mère, dans des abîmes d’anxiété aussi usants pour elle que pour les siens. Et cela horripile Louise, la sœur aînée, brillante lycéenne de terminale, furieuse que leurs parents pourrissent ainsi leur existence. Avant même le début du deuxième trimestre, chaque membre de la famille est au bord de la crise de nerfs, et dans cette cacophonie où personne n’arrive plus à se parler, c’est presque Félix, paradoxalement, qui semble le plus zen…

Rythmé par les trois trimestres de l’année scolaire, Bon à rien explore avec une autodérision salvatrice un sujet source d’insomnies et de zizanie pour de nombreux parents : l’angoisse de voir sa progéniture échouer à l’école et tous les excès auxquels cette angoisse mène.

Roman psychologique autant que d’apprentissage, Bon à rien passe avec bonheur du grave au léger, de l’anecdotique au fondamental.

Ancienne « cancre », titulaire d’un PhD en littérature française, Natalie David-Weill vit à Bruxelles. Quand elle n’écrit pas, elle y anime un atelier d’écriture et enseigne le français à des adolescents en décrochage scolaire. Les mères juives ne meurent jamais, son premier roman, paru en 2011 chez Robert Laffont, a été traduit dans plusieurs langues.

La Galerie 10 Chancery Lane organise un brunch en présence de l’auteure Natalie David –Weill samedi 24 Novembre entre 10h et midi.

RSVP: geraldine@10chancerylanegallery.com